Carrières franciliennes : 6,3 millions de tonnes de déchets inertes pour leur remise en état

16 décembre 2021ContactBlandine Barrault

L'ORDIF met en ligne les dernières données sur les carrières recevant des déchets inertes pour leur remise en état par remblayage.

Les carrières d'Île-de-France représentent le 2e exutoire pour les déchets inertes produits dans la région.

Soixante et une carrières étaient autorisées à recevoir des déchets inertes pour leur valorisation par remblayage en 2019. Parmi elles, 36 ont effectivement reçu des déchets inertes, à hauteur de 6 344 432 tonnes. 

Ces tonnages avaient augmenté régulièrement entre 2014 et 2018 pour atteindre 7 488 272 tonnes. Le recours aux carrières pour valoriser les déchets inertes est tributaire des phases d'exploitation des sites. Les tonnages reçus ont baissé de plus d'un million de tonnes sur le dernier exercice. 

Les données sont présentées sous la forme d'une fiche synthétique. On y trouve les chiffres clés, les évolutions des tonnages traités, les ouvertures/fermetures de sites, les capacités autorisées et les installations en projet. En lien également, une carte interactive des carrières autorisées au remblaiement, offrant jusqu’à une vue aérienne de chaque site.

Depuis 2014, l’ORDIF, département Déchets de L’Institut Paris Region, observe tous les deux ans, plus de 630 installations franciliennes accueillant des déchets de tous types. L'enquête sur les données 2020 est en cours. L'ORDIF remercie les exploitants pour leur participation essentielle à cette observation collaborative. Les premiers chiffres seront publiés début 2022.

Cartographie des carrières franciliennes